Ville de Dakar, Sénégal
Lundi - Dimache 24h/24
(+221) 33 222 22 22

Plan Sénégal Emergent (PSE)

Référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme

Le Sénégal a décidé d’adopter un nouveau modèle de développement pour accélérer sa marche vers l’émergence. Cette stratégie, dénommée Plan Sénégal Émergent (PSE), constitue le référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et le long terme.

Après la mise en oeuvre de deux générations de Documents de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) de 2003 à 2010, le Sénégal a opté pour une Stratégie Nationale de Développement Economique et Social pour la période 2013-2017 (SNDES), qui constitue le cadre consensuel de coordination des interventions publiques.

Adoptée en novembre 2012 par le Gouvernement et l’ensemble de ses partenaires au développement, cette stratégie repose sur la vision d’un Plan stratégique Sénégal Emergent (PSE) visant l’émergence économique à l’horizon 2035. Le Plan d’Actions Prioritaires, articulé sur la période 2014-2018, constitue le document de référence des interventions de l’Etat, des partenaires techniques et financiers, du partenariat public-privé et de la participation citoyenne, à moyen terme.

L’ambition de l’Etat du Sénégal est de favoriser une croissance économique à fort impact sur le développement humain. Pour ce faire, il s’agira de consolider les acquis, notamment en matière de gouvernance démocratique, et de recentrer les priorités dans la perspective de garantir durablement la stabilité économique, politique et sociale. La réalisation de cette ambition repose sur la mise en oeuvre d’un important programme d’investissements dans les secteurs porteurs, à même d’impulser une dynamique de croissance forte et soutenue.

 

Lorsqu’entre 3500 et 3000 avant notre ère, dans le sud de la Mésopotamie, la civilisation sumérienne inventa l’écriture, les premiers textes des hommes ne furent pas des poèmes, des récits historiques ou des odes religieuses ; ce furent des livres de comptes. Autrement dit, aussi loin que l’on puisse remonter le fil de l’Histoire, une vérité s’impose : au-delà d’une certaine taille, aucune société ne peut subsister sans organiser son fonctionnement autour des chiffres.

Le budget de l’Etat n’est que la manifestation contemporaine de cette nécessité historique, avec simplement la particularité de reposer sur des techniques plus élaborées que celles des Sumériens.

Mais le budget est bien plus qu’une liste de chiffres. C’est d’abord et avant tout l’incarnation d’un projet politique, économique et social. C’est un ensemble de choix qui matérialisent une vision, tracent un chemin et placent la Nation sur une trajectoire bien déterminée.

Au Sénégal, depuis 2012, les différents budgets de l’Etat expriment une vision : celle du Président de la République Macky SALL. Le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2019 s’inscrit donc dans le droit fil d’une stratégie globale dont il convient de rappeler le fondement, si l’on veut percevoir la cohérence d’ensemble des choix qui le sous-tendent.